Trafiquer en décamétrique

Solutions simples pour installer les antennes
dimanche 6 novembre 2016
par  F5OAU Jean-Pierre MORIZET
popularité : 30%

Depuis la fin de l’obligation de connaître la télégraphie pour accéder aux bandes décamétriques, on aurait pu penser que le trafic en décamétrique aurait beaucoup progressé, notamment par l’accès des F1-F4 à ces bandes au détriment des VHF-UHF.
La réalité est un peu différente et j’y vois plusieurs explications :

    • Vu le nombre de bandes décamétriques ( 9 bandes), et la taille des antennes l’installation des aériens devient vite compliquée pour être opérationnel sur toutes les bandes
    • Pour le trafic DX la connaissance de la télégraphie ou d’un de la langue anglaise est indispensable. Voici quelques idées pour résoudre ces problèmes.

Pour l’anglais et la télégraphie, je dirai qu’il suffit de s’y mettre :

  • en ce qui concerne l’anglais, en rassemblant ses souvenirs scolaires et avec un peu de témérité, on arrive rapidement à faire un QSO DX, l’objectif n’étant de soutenir une discussion philosophique,
  • quant à la télégraphie, son apprentissage est accessible à tous, quel que soit son niveau de formation, il "suffit" de travailler un peu tous les jours ; de nombreux outils informatiques existent pour cet apprentissage.

Pour ce qui est des antennes, la difficulté liée au nombre de bandes à couvrir et la taille des aériens, tient à mon avis à la "culture" alimentation des antennes en ondes progressives (par câble coaxial) des F1-F4 et de beaucoup d’autres OM notamment ceux issus du 11m et à une méconnaissance de l’alimentation en ondes stationnaires (échelle à grenouille et boîte de couplage). En restant accroché à la solution alimentation par coaxial, on se cantonne pour les antennes multibandes à des antennes par forcément aisées à mettre au point comme les multi-doublets, ou d’un fonctionnement pas toujours optimum et non pérenne comme les antennes à trappes, alors qu’en alimentant avec une ligne symétrique tout devient plus simple. En effet en alimentant les antennes en ondes stationnaires avec une ligne symétrique, ce qui est parfaitement possible en déca, y compris sur le 10 m, on peut utiliser la même antenne filaire sur plusieurs bandes, avec un fonctionnement très honorable.

Pour cela les antennes qui me semblent bien convenir sont :

  • la boucle (loop),
  • le doublet de longueur quelconque (center-feed) dans différentes configurations : horizontal, en V inversé, incliné (sloper)
  • la verticale avec radians (ground-plane)
  • la beam W8JK pour les bandes hautes ou la loop N2PC Toutes ces antennes symétriques (y compris la ground-plane même si ça peut paraître surprenant) se prêtent très bien à un alimentation en ondes stationnaires avec échelle à grenouille et boîte de couplage de type symétrique-asymétrique et constituent une excellente solution pour être QRV rapidement et facilement sur la plupart des bandes décamétriques.

Concrètement pour réaliser ces antennes et les boîtes de couplage ad hoc, je vous invite à vous reporter à des articles anciens, mais toujours d’actualité, qui sont joints en annexe au présent article.

Bonnes réalisations et bon trafic en déca.

F5OAU Jean-Pierre MORIZET


Documents joints

Bobine
Bobine
coupleur_double_pi
coupleur_double_pi
coupleur_d_antenne
coupleur_d_antenne
gp_ligne_symetrique_f5oau
gp_ligne_symetrique_f5oau
gp_ligne_symetrique_arrl
gp_ligne_symetrique_arrl
coupleurs_hf
coupleurs_hf
impedances_conjuguees
impedances_conjuguees
ligne_quadrifilaire
ligne_quadrifilaire
mise_au_point_antenne_levy
mise_au_point_antenne_levy
pertes_ros
pertes_ros

Portfolio

Bobine mac-coy_autotransfo abaque_zlcf JPEG - 503.4 ko

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123